Mouans Sartoux

La structure existante est forte : le jardin est en restanque, sur un versant Nord.

Nous sommes sur la côte d'azur mais certains espaces du jardin, à l'ombre souvent, gèlent en hiver. 

Les éléments construits (maison, piscine, cuisine d'été) s'inscrivent déjà dans la structure du jardin. Mon rôle est donc essentiellement d'organiser des plantations, de définir ce qu'il se passe sur chaque terrasse. 

Les propriétaires sont passionnés de jardin: lui pour le potager, elle pour les fleurs. 

C'est un projet simple pour lequel je définie un "statut" pour chacune des restanques. Je travaille beaucoup les limites, afin d'isoler sans enfermer mais on est dans une zone pavillonnaire qui se densifie.  

Aux abords de la maison, le jardin est dense, précis, organisé: la longue terrasse ombragée de vigne et de kiwi est bordée d'un massif qui mélange aromatique, arbuste et vivaces dans les tons de gris aux floraisons bleu, rose et blanche. 

La zone la plus froide est aménagée en cour avec fontaine, c'est l'endroit frais en plein été, idéal pour la sieste. 

Une restanque est réservée au potager, que le propriétaire organise lui même. 

Les autres restanques sont traitées en paysage: herbe fauchée, arbres épars et limite dense, par strate : vivaces, arbustes, arbres pour dissimuler le voisinage en créant de la profondeur et des ambiances spécifique qui se rejoignent.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Cotignac

Ce site domine la vallée de l'arrière pays varois, non loin de Brignoles.

Les nouveaux propriétaires souhaitent (et ils ont bien raison) désenclaver la piscine existante, cernée de lauriers qui bouche la vue panoramique.

Le bassin est à reprendre également pour atténuer son impact visuel.

Sur 30ml et 4m de haut, un nouveau mur de soutènement en pierres est créé, le fond de la piscine devient gris et  les abords de la maison et de la piscine sont densément plantés.

Image

Image

Image

Image

Image

Image